Le 29e bataillon de chasseurs (1912)

 

Deux ans avant la boucherie...
L'état major du 29e BCP

Les bataillons de chasseurs forment l'élite de l'infanterie française à la veille de la guerre de 14. Dès les premiers jours du conflit, ils sont engagés en première ligne, dans les troupes de couverture, puis aux avants postes de toutes les offensives.

Le corps des officiers subalternes (jusqu'au grade de capitaine) subit des pertes très elevées durant la guerre (de l'ordre de 22% de tués). Les cadres des bataillons de chasseurs, qui en forment l'élite, déploreront un taux de morbidité encore plus important.

Ces officiers ne se doutent pas que l'instant décisif de la "Revanche", pour lequel ils se préparent depuis l'âge de 18 ans, est proche. Beaucoup n'en verront pas le terme : sur les 25 officiers présents sur la photo, 9 seront tués durant la guerre et 4 seront blessé, soit un poucentage de perte effrayant de plus de 50 %.


Commandant Beraud

 

"Blessé au mois d'aout, a repris son commandement aussitôt guéri. A fait preuve en toutes circonstances de calme, de jugement et de précision ; a montré en particulier beaucoup d'énergie au cours des attaques allemandes des 12 et 13 janvier en maintenant ses troupes sous un feu violent jusqu'à la fin de la journée."

 

Tué le 25/7/1918 à Brény, comme colonel commandant l'infanterie de la 33e division.

 

 

Capitaine Cussac

En 1914, Antoine Charles Cussac a été promu chef de bataillon et il sert au 87e régiment d'infanterie.

Il est tué le 20/8/1914 à Neufchateau, lors de l'offensive desastreuse de l'armée française dans les Ardennes belges.

"Son bataillon se trouvant aux prises avec des forces enemies très supérieures en nombre, est parvenu, grace à des dispositions judicieuses, à leur tenir tête et à leur infliger les pertes les plus sérieuses. A été blessé mortellement au moment où il engageait personnellement une de ses unités disponibles." (Tableau d'honneur de la guerre - l'Illustration).

Capitaine Vachette

 

Vachette est tué le 27/10/1914, en Belgique à Zilleberke, alors qu'il est chef de bataillon au 81e régiment d'infanterie.

Capitaine Pianet

 

En 1914, Pianet est tué le 24 septembre au combat de la Selouze dans la Meuse. Il était toujours en poste au 29e BCP.

Lieutenant Pérotel

 

Promu chef de bataillon durant la guerre, Pérotel est tué le 14/9/1918 à Flennes, comme chef de bataillon du 279e régiment d'infanterie.

Lieutenant Bonté

 

Le 13/10/14, le capitaine Bonté est tué à Engleterre (Somme), au 22e régiment d'infanterie


Lieutenant Roussel

 

En 1914, Roussel est lieutenant à la 2e compagnie du bataillon.
Il est tué le 10/9/1914
.

 

 

 


Lieutenant Alba

 

Pierre Alba est officier à la 3e compagnie du bataillon. C'est le premier officier tué du corps. Il tombe le 14 aout est est enterré le lendemain devant le bataillon.


Lieutenant Morot

 

Tué le 1/10/1915 à Bussy le Chateau (Marne).

 


Lieutenant Bon Lieutenant Levacher

Blessé et capturé par l'ennemi le 22/8/1914 à Audun le Romain,
il commandait la section de mitrailleuses du bataillon.

Blessé ét évacué le 24/8/1914                                                                                         

Lieutenant Brocard Lieutenant Lux

Blessé le 8/9/1914, lieutenant à la 5e compagnie du bataillon. Blessé et laissé sur le terrain le 9/9/1914, il est capturé par l'ennemi.


Retour page des groupes