Grégoire Pascal Felix COFFINIERES DE NORDECK, né le 3/9/1811 à Castelnaudary

Photo Artistique (Paris)

Elève de l'école Polytechnique, il y entre le premier en 1829. Durant sa scolarité, il participe aux événements de la révolution de 1830 en commandant une section d'artillerie. Il suit ensuite les cours de l'école du Génie de Metz en 1831, il est nommé sous lieutenant au 2e régiment du Génie à Montpellier. A peine nommé au régiment, il est désigné pour l'Algérie. Il assiste alors à la bataille de la Macta. Durant l'action, il sauve le capitaine Claparède, du 66e de ligne, qui grièvement blessé, allait rester aux mains des Arabes. Coffinières s'élance au secours de l'officier, le prend sur ses épaules et bat en retraite, obligé à plusieurs reprises de déposer son fardeau pour faire face à l'ennemi acharné à sa poursuite. Au cours de la lutte il est lui même blessé à la jambe, une balle lui enlève sa contre épaulette, mais sans faiblir un instant, il a la force de ramener le capitaine Claparède au milieu des siens. Il reçoit la croix de la Légion d'Honneur pour cette action.

Il est Lieutenant en 1835, il est envoyé à Oran en 1836. 

Capitaine le 26/2/1836, et prend part aux expéditions de Mascara, Tlemcen, de la Tafna et de Chelif. Il revient en France en fevrier 1837 et est nommé directeur des fortifications à Lille, à Montpellier, puis à Cette.

Entre juin et octobre 1845, il participe avec sa compagnie à la campagne maritime du Maroc du prince de Joinville. Il est chargé de reconnaître le littoral marocain, de Tanger à Mogador, périple qu'il effectue sous un déguisement. En récompense du succès de cette mission, le prince lui confie l'honneur de commander à Mogador la première colonne d'assaut. Il est alors promu Chef de bataillon le 26/6/1845. Il est nommé chef du service du génie au Ministere en mai 1848.

Le 21/10/1849 il est promu Lieutenant Colonel. Il est en mission au Maroc en 1849 pour vérifier de nouveau l'état des défenses de Mogador. Il est ensuite envoyé en Argentine en 1850, afin de relever l'état des défenses de Montevideo et de Buenos Ayres. et contribue à établir la carte du bassin de la Plata. Revenu en France, il reçoit la croix d'officier de la Légion d'honneur (2/12/1850), passe directeur du dépôt des fortifications, puis est envoyé au 1er régiment du génie à Montpellier.

Nommé Colonel le 27/12/1851, il prend la tête du 3e régiment du génie. Il participe à la campagne d'Orient de mai 55 à juillet 1856, comme chef d'état major du génie de l'armée d'occupation et prend part aux dernières opérations du siège de Sébastopol.

Il est promu Général de brigade en novembre 1855, membre du comité des fortifications et Inspecteur général. En Italie en 1859 il commande le génie du 5e corps d'armée, en mission spéciale sur les côtes de Toscane. Ne participant pas aux opérations, il reçoit cependant la croix de commandeur de la Légion d'Honneur le 15/7/1859. Il est ensuite nommé est directeur de l'école Polytechnique entre 1860 à 1864.

Il est promu Général de division en decembre 1865, membre de diverses commissions et comités et inspecteur des places de Metz et Langres. En 1870, il commande en chef le génie de l'armée du Rhin et est nommé Gouverneur de Metz durant le siège. Prisonnier à la capitulation de la ville, il quitte le service actif en 1876.

Il meurt le 7/1/1887.

retour menu