L'état major du Maréchal de Mac Mahon


Comte de Vogué, Cmdt de Vaulgrenant, LtCol de Broye, Slt de Villeneuve, Gen Borel, Mac Mahon, Col d'Abzac, 
Cpt Lemoine, Prince de Sagan, Vicomte d'Harcourt, Cmdt Robert, de Langsdorff

  

Marie Charles Venance d'Abzac

Né le 29/3/1822 à Saintes. Saint Cyrien (avril 1841), il est nommé Sous Lieutenant en 1843, Lieutenant en 1846, puis Capitaine en 1849.

Iil fait campagne en Crimée à l'état major général et est fait chevalier de la Légion d'Honneur le 22/11/1854 pour son action lors de la défense d'Eupatoria. Après la Crimée, il rejoint le service topographique de la division d'Oran, puis lors de la campagne de Kabylie en 1857, il est affecté à l'état major de la 2e division du général de Mac Mahon. Débute alors un collaboration de 20 ans.

Il le suit durant la campagne d'Italie où il est nommé officier de la Légion d'Honneur le 25/6/1859, puis en Algérie en 1865, lorsque le Maréchal de Mac Mahon y est nommé gouverneur. D'Abzac est promu Chef de bataillon en 1866.

Fait Colonel le 20/8/1870, d'Abzac fait la campagne de 1870 à l'état major du maréchal de Mac Mahon, puis dans le même poste durant la Commune.
Après la guerre, il est nommé premier aide de camp de Mac Mahon, Président de la république et il est fait Commandeur de la Légion d'Honneur le 11/10/1873. Il devient Général de brigade le 30/12/1875.

En 1877, il est nommé Ambassadeur en Allemagne.

Il est mort le 31/3/1881.

Photos Ecoles du Gouvernement (Paris) et Portier (Alger)

    


    

Antoine Marie Louis Broye

Né le 1/7/1823 à Salins (Jura), c'est un Saint Cyrien de la promotion d'Orient (1841-1843). Sous Lieutenant en octobre 1844, il est nommé Lieutenant le 1/2/1847.

Capitaine le 27/11/1850, il participe à la repression des mouvements populaires opposés au coup d'Etat de 1851, puis sert durant deux années en Algérie.

Broye débute sa longue collaboration avec Mac Mahon en étant nommé à son état major en Crimée où il fait campagne de 1854 à 1856. Il y reçoit la croix de la Légion d'Honneur (27/12/1854). il sert ensuite avec le général durant la campagne d'Italie où il est fait officier de la Légion d'Honneur.

Chef d'escadron le 12/8/1861, il sert en Algérie à l'état major du Maréchal entre 1864 et 1870.

Au déclanchement de la guerre de 1870, il est promu Lieutenant colonel le 15/7/1870 et reste aide de camp du Maréchal.

Promu Colonel le 31/12/1871, il est nommé Aide de camp du Président Mc Mahon en 1873, puis Commandeur de la Légion d'Honneur en 1875.

Il est nommé Général de brigade le 5/6/1877, puis est promu Général de division le 12/7/1884, commandant la 25e division d'infanterie en 1884. Il est fait Grand Officier de la Légion d'Honneur le 29/12/1887.

Placé au cadre de réserve en 1888, il est décédé en 1905.

Photo Alary et geiser (Alger)


    

Louis Léon Gustave Robert,

Né le 8/11/1827 à Versailles

Eleve de l'ESM de 1846 à 1848, il est nommé Sous lieutenant le 28/5/1848 et il fait l'école d'application de l'état major

Lieutenant le 1/1/1851

Capitaine le 26/1/1854. Après la guerre de Crimée, Robert est envoyé en Algérie comme aide de camp du général Desvaux, commandant la subdivision de Batna. Il va suive le destin de cet officier pendant plusieurs années. Il est nommé chevalier de la Légion d'Honneur le 1/6/18/58. Durant la guerre d'Italie, Robert reste aide de camp du général Desvaux, commandant la division de cavalerie du 1er corps d'armée, puis le suit de nouveau en Algérie lorsqu'il est nommé commandant de la division de Constantine

Chef d'escadrons le 12/8/1864, il suit le général Desvaux quand celui-ci est nommé sous gouverneur de l'Algérie. Promu officier de la Légion d'Honneur le 18/8/1866. En 1870, il est aide de camp du général Desvaux, commandant la cavalerie de la Garde Impériale.

Parti en captivité après la reddition de Metz, Robert est nommé aide de camp du Maréchal Mac Mahon, commandant de l'armée de Versailles. Il est promu Lieutenant colonel le 28/7/1871, après la fin de la repression de la Commune.

Il suit alors le Maréchal de Mac Mahon comme aide de camp lorsque ce dernier est élu Président de la république. Promu Colonel le 8/5/1875, il reste aide de camp du Maréchal de Mac Mahon, membre de la maison militaire du Président de la République, jusqu'en 1879, il est alors commandeur de la Légion d'Honneur.

Sa carrière militaire se termine avec la carrière politique de Mac Mahon en 1879.

 

     

 

   Retour