LE GENIE SOUS LE SECOND EMPIRE

Uniforme

Sous officiers et soldats

Habit à basques en drap bleu de roi, recouvert d'un plastron en velour noir, passepoilé d'écarlate. Les parement et collet sont aussi en velour noir. Epaulettes et galons de grades écarlates.
Une capote similaire à celle de l'infanterie, mais en drap bleu de roi, avec pattes de collet en velour noir, fermant par 6 gros boutons. Pantalon bleu foncé semblable à celui de l'artillerie, orné de deux bandes écarlates de 30 mm.

Photo Mieusement (Blois)

Schako modèle 1844 pourvu d'un manchon en soie noire, orné d'une plaque représentant une cuirasse au dessus d'un trophé d'armes et du numéro du régiment inscrit dans une grenade enflammée, avec galon et chevrons en laine ecarlate. En 1862, un nouveau modèle en cuir noir est introduit, mais la plaque de schako reste inchangée. Pompon double en laine rouge, aigrette de grande tenue en crin rouge. Les hommes portent aussi le bonnet de police à visière en drap bleu de roi orné d'une grenade écarlate. Entre 1860 et 1867 un bonnet à soufflet remplace ce bonnet à visière.

Porte giberne et baudrier de sabre en buffle blanc, puis en cuir noir en 1862. Le baudrie de l'épée est remplacé par une ceinture en 1862.

Armement : Epée pour les sous officiers (modèles 1816 et 1855), fusil de voltigeur d'infanterie, puis fusil chassepot en 1868.

Sergent avec l'épée

Sergent, avec galons d'ancienneté
Photo Sarrault (Constantine)

 
En avril 1864, l'habit est remplacé par une tunique à jupe (longue de 440 ou 340 mm) au collet bleu foncé et des pattes en velour noir.
 

Officiers

Habit en drap fin bleu de roi, avec un plastron, le collet, des parements et des pattes de parements en velour noir. Cet habit est utilisé durant toute la période de l'Empire pour les officiers. Le pantalon est orné de deux bandes écarlates sur les cotés.
En mars 1854, les officiers sont autorisés à se vêtir d'une tunique de petite tenue, en drap bleu foncé, à une rangée de 9 boutons, pattes de collet en velour noir et parments droits. Les grades sont visibles grâce aux épaulettes.

Les officiers portent le shako (en feutre noir, avec galons en or et une plaque représentant une cuirasse et ornée du numéro du régiment), le bonnet de police (avec tresses plates indiquant le grade) ou le chapeau ferré.

Le capitaine Atteleyn, avec habit à plastron
Et chapeau ferré.

Le même, avec la tunique et bonnet de police
photo Carette (Lille)

 


Schako de colonel du 1er régiment du génie

Manteau d'officier en drap bleu, à deux rangées de 4 gros boutons, bordé d'une tresse en poil de chèvre.

Photo Berthier (Paris)

Les officers de sapeurs conducteurs (ex train des régiments du génie) portent la tenue habituelle des officiers, mais y ajoutent un cordon de shako, dit fourragère avec glands et plaques.

Capitaine Baylac
Photo Fratelli d'Alessandri (Rome)

Armement : Epée modèle 1831, puis épée d'officier du génie modèle 1855. (les officiers supérieurs portent alors l'épée d'officier d'état major). Les officiers à cheval portent le sabre d'artillerie.

 

Officiers supérieurs en grande tenue

 

Photo Disdéri (Paris)

 

Officiers supérieurs en petite

 

Colonel du 2e génie

Officiers subalternes en grande tenue

Photo Maujeaun (Paris)

Photo Sée (Paris)

Photo Samson (Paris)

 

Officiers en petite tenue

Photo Mérienne (Grenoble)

Photo Bisson frères (Paris)

 

retour menu