Bertrand Alexandre HANRION, né le 8/12/1824 à Perpignan

Photo Eugène (Toulon)
Photo Petit (Paris)

Photo Provost (Toulouse)

 

Frère du général Louis HANRION, commandant de StCyr de 1870 à 1880.

Elève de Saint Cyr en 1842, il en est sorti premier et est nommé sous lieutenant en 1844 au prestigieux 19em léger où il rejoint son frère. Fait en Algérie les campagnes de 1844 à 1848 (Bousaada, pacification du Jurjura, grande Kabylie...).

Lieutenant en 1848. De retour en France, il prend part à la repression des sanglantes journées de juin.

Capitaine en 1851. Campagne d'Orient

Chef de bataillon en 1858, le plus jeune de l'armée, au 21 RI. Campagne d'Italie où il se distingue à Marignan (8 juin) et à Solférino (24 juin) où il est blessé d'un coup de feu à la tête et nommé chevalier de la Légion d'Honneur. Il passe alors au 2em régiment des voltigeurs de la Garde Impériale. Nommé officier de la Légion d'Honneur en 1864

Lieutenant Colonel en 1866 au 3em RI, grade dans lequel il est photographié ci dessus.

Colonel le 15/7/1870 au 26 RI. Guerre contre l'Allemagne : Armée du Rhin au corps de Canrobert. Batailles de Gravelotte (16/08) et St Privat (18/8) où le régiment perd plus de 900 hommes et où il est blessé d'un coup de feu qui lui brise la main droite. En captivité en Allemagne. De retour en France, il reprend son régiment et fait partie de l'armée de Versailles (au 4em CA). Comm LH 1871. Concourt à la repression des Communards et enlève le 21/05 la porte d'Auteil et le viaduc du Point-du-Jour.

Général de brigade le 3/5/1875. il commande la 21eme brigade (11em DI) de 1876 à 1881.

Général de division le 10/9/1881. Il prend la tête de la 11em division pour trois ans. Durant cette période, il assite aux manoeuvres allemandes de 1884. Il commande ensuite le 17em CA (1885-1886), puis le 10em (1887-1889).

Il est mort le 22/9/1892, Grand Officier de la Légion d'Honneur

retour menu