Claude Jules Isidore MANEQUE (1812-1870)

 

Fait l'école de Saint Cyr en 1830-1832 et en sort second avant de faire l'école d'état major.

Chef d'Escadron le 24/11/1854. Officier de la Légion d'Honneur, à l'Etat-Major de la 2e Division d'Infanterie de la Garde Impériale.

Lieutenant-Colonel le 10/05/1859, Chef d'Etat-Major de la Division de Cavalerie du 1er Corps d'Armée.

Colonel d'Etat Major le 14/1/1863, sous-chef d'Etat-Major Général du Corps Expéditionnaire au Mexique. Dans ses mémoires, le général du Barail ecrit de lui : "Le colonel d'Auverge avait pour second le lieutenant colonel Manèque, un de mes compagnons d'arme d'Afrique, un ami que j'étais heureux de retrouver et qu'appréciait beaucoup le général Pelissier. C'était un officier d'un rare bon sens, d'un parfait esprit de justice et d'impartialité, qui, sans empiéter sur les attributions d'autrui, exercait une influence heureuse et féconde" Il devient ensuite chef de l'état major du corps expéditionnaire. Commandeur de la Légion d'Honneur le 2 juillet 1863. En 1865, il est chef du bureau des cartes et des plans au ministere de la Guerre, puis il devien tchef d'état major d'une division d'infanterie de la Garde Impériale.

Général de Brigade le 02 août 1869, commandant la subdivision des Bouches-du-Rhone.

En 1870, il est nommé chef de l'état major du 3e Corps d'armée et est blessé mortellement par un eclat d'obus le 1e septembre 1870 à la bataille de Noisseville (devant Metz).

Il est enterré au cimetierre de Saint Julien, près de Metz (photo gérard Schutz)

 

retour menu