Georges Ernest Jean Marie BOULANGER, né le 29/4/1837 à Rennes

 

Photo Gambier (New York)

Photo Petit (Paris)

Photo Solon Vathis (Paris)

 

 
 

Photo Benque (Paris)
 

 

Service 1855. ESM.

Sous Lieutenant 1856. Au 1er Tirailleurs algériens. Expédition de grande Kabylie. Campagne d'Italie. Blessé d'une balle à la bataille de Turbigo (3/6/59). Chev LH 1859

Lieutenant 1860. En Cochinchine (1861-1864). Blessé d'un coup de lance à la cuisse gauche pendant l'attaque du village de Traï-Dau (24/2/62). Capitaine 1862. Envoyé comme instructeur à l'école de StCyr.

Commandant 1870. Campagne contre l'Allemagne : Off LH 1870 Lieutenant Colonel 1870 prend le commandement du 114 RI. Blessé d'un coup de feu à l'épaule à la bataille de Champigny (30/11/70). Nommé colonel et cité à deux reprises à l'ordre de l'armée durant les opérations contre la Commune (11 et 18 mai) pour son intrépidité aux barricades de Bourg la Reine et Cachan. Blessé le 24 mai d'une balle au coude gauche dans Paris. Comm LH 1871. Remis lieutenant colonel par la commission de révision des grades et organise le nouveau 133 RI.

Colonel 1874 du 133 RI

Général de brigade 1880. Commande la 14eme brigade de cavalerie (1881). Chef de la mission militaire envoyée pour les fêtes du 150e anniversaire de la bataille de Yorktown. Directeur de l'infanterie (1882-1884)

Général de division 1884. Commandant de la division de Tunisie (1884-1885). Ministre de la guerre en 1887-1888. 13eme Corps en 1888.

Menace les institutions républicaines par son action politique. Exilé il se suicide à Bruxelles.

Retour menu