LES DRAGONS - IInd Empire

Uniforme de la troupe - avant 1868.


Cavalier (gauche) et maréchal des logis (droite en petite tenue) du 7e dragon
Photo Laffont - Godillot

 

Les dragons portent l'habit, en drap vert foncé, qui se boutonne droit sur la poitrine par 7 boutons. Il est recouvert d'un plastron, signe distinctif de la cavalerie de la ligne (lanciers et dragons) par rapport à la cavalerie lourde et légère, fixé par 14 petits boutons.
Les revers du plastron, collet, parements et pattes de parements ont des couleurs distinctives en fonction du régiment :

Régiment

Couleur du plastron

Couleur du collet

Couleur des parements

Couleur des pattes

1

Blanc

Vert

Vert

Blanche

2

Blanc

Vert

Garance

Blanche

3

Blanc

Vert

Vert

Blanche

4

Blanc

Vert

Garance

Blanche

5

Jonquille

Jonquille

Vert

Jonquille

6

Jonquille

Jonquille

Jonquille

Vert

7

Jonquille

Vert

Vert

Jonquille

8

Jonquille

Vert

Jonquille

Vert

9

Garance

Garance

Vert

Garance

10

Garance

Garance

Garance

Vert

11

Garance

Vert

Vert

Garance

12

Garance

Vert

Garance

Vert

Le plastron est doublé de vert et est porté retourné en petite tenue. Port des épaulettes écarlates. Pantalon garance.

Le casque se caractérise par un turban en cuir recouvert d'un bandeau en vache marine teinte en jaune et mouchetée (modèle 1845) ou fauve et mouchetée en noir (modèle 1858) pour imiter la peau de tigre. Plumet ecarlate pour la troupe ou blanc à tête garance ou jonquille pour les musiciens.


Modèle 1845 de musicien


Modèle 1858

Les dragons peuvent aussi porter après 1860 le bonnet de police en soufflet, orné de la grenade et du cordon et gland.

 
Dragon avec le bonnet de police
Photo Riou (Versailles)

Ceinturon en buffle blanc avec plaque estampée d'une grenade, porte giberne ornéee d'une grenade en cuivre avec une chainette

Maréchal des logis Laffargue (2e dragons)
Photo le Roch (Saumur)

Maréchal des logis Paccaud (5e dragons)
Photo Hallier (Paris)

Armement : Fusil de dragons, pistolet de cavalerie (modèle 1822T), sabre de cavalerie de ligne modèle 1822 (lame légèrement courbe), remplacé par le modèle An XIII à lame droite vers 1860.

 

L'uniforme des Dragons est profondément modifié lors de la réforme de 1868, avec le remplacement de l'habit par la tunique en drap bleu foncé, une rangée de neuf boutons et une jupe de 230 mm de longueur. Collet et pattes de parements  en drap blanc, qui va devenir la couleur distinctive de l'arme. Le képi (ou bonnet de police à visière) est introduit en juillet 1868 et remplace progressivement le bonnet de police en soufflet.

La troupe recoit aussi progressivement le fusil de cavalerie "Chassepot" et en 1869 le sabre de dragons modèle 1854. 

Maréchal des logis Bellocq (7e dragons)

 


Tenue des officiers - avant 1868

Les officiers portent l'habit en drap fin, avec les épaulettes dorées et une rangée de 7 boutons. Avec la petite tenue, il est porté un second plastron en drap vert sur ses deux faces. Pantalon garance avec bande de drap vert.

Le porte giberne des officiers est orné d'un écusson frappé d'un aigle, surmonté d'une tête de lion qui lui est attachée par trois chainettes

Le casque des officiers est orné du plumet écarlate, qui est tricolore pour les officier de l'état major du régiment.

Capitaine de Castelanne (8e dragons)
Photo Durand (Lyon)

   

1er Dragons
Photo Tiffereau (Paris)


Capitaine du 9e dragons
Photo Bobillard (Rambouillet)

Les officiers peuvent porter le chapeau à ganse pour le tenue de ville ou le képi.

Photo Vaillat (Paris)

Photo Vaillat (Paris)

Le même sous lieutenant (du 1er ou 3e régiment) portant le plastron en petite tenue et l'habit de la tenue de ville

Les officiers portent aussi la capote en drap vert à deux rangées de 7 boutons.


Colonel Bourboulon
Photo Grados (Luneville)

 

Armement : Pistolet d'officier de cavalerie modèle 1833, sabre d'officier de cavalerie de ligne modèle 1822. En tenue de ville, les officiers portent l'épée d'officier du modèle 1845 ou l'épée d'officier d'état major.

 

Avec la réforme de 1868, l'habit de tradition est remplacé par la tunique du modèle unifié pour toute la cavalerie. Elle possède 9 boutons et une jupe de 230 mm de hauteur.

Le pantalon est en drap fin rouge, avec sur les cotés une bande noire de 5 cm.
En tenue de ville, les officiers portent le chapeau, l'épée et le ceinturon porte épée orné de médaillons à tête de lion.
En grande tenue, ils portent le casque, le porte giberne et le ceinturon en buffle blanc, ainsi que le sabre modèle 1822.
En petite tenue, le képi à bandeau noir orné d'une grenade et le ceinturon en cuir noir.


Sous Lieutenant - grande tenue
Photo Le Roch (Saumur)


Capitaine - tenue de ville
Photo Berthaud (Paris)


Sous Lieutenant - petite tenue
Photo maison dorée (Bordeaux)

 

 

En 1870, les dragons partent en campagne dans une tenue souvent disparate selon les régiments. De manière générale, ils portent le casque et la tunique sans les épaulettes, mais certains régiments portent le képi. Les officiers peuvent aussi recouvrir leur porte giberne d'une protection en cuir. Le buffles blancs, trop visibles, sont aussi souvent noircis.

Photo Bourens (Metz)

     

Photo Bourens (Metz)

 

Les musiciens portent les contre épaulettes, avec pour les trompettes le galon tricolore sur le collet et les parements et les musiciens les galons de fonction or sur le collet et le pompon sur le casque

Musicien - tenue avant 1868
Photo Prevot (Paris)

Musicien - tenue de 1868
Photo Delamare / Raguet (Paris)


Suite : les dragons sous la République

Retour