LA GARDE IMPERIALE

La musique

 


La musique du 1er régiment de Grenadiers (vers 1863) - Photo Coutem (Vichy)

 

 
La composition des musiques régimentaires de la Garde a été fixée par le décret du 16/8/1854.
 
Elles sont constituées, pour chaque régiment, d'un chef de musique, assimilé à un sous lieutenant, un sous chef (adjudant), 5 musiciens de 1ere classe, 10 de 2e classe et 13 de 3e classe, ainsi que 25 élèves musiciens. Après 1860, il est formé 4 classes de musiciens.
 
La tenue du chef de musique est celle des officiers, avec comme signe distinctif la lyre portée au collet et les contre épaulettes.
 

Louis Marie Sébastien Brunet

Né le 21/8/1816 à Landerneau, Brunet a été musicien au 29e régiment d'infanterie en 1833, puis chef de musique au 42e régiment d'infanterie en 1841 avec le grade de sergent major et a reçu la médaille militaire (le 20/9/1852) et la médaille de Crimée.

Il a reçu un 1er prix de flûte au conservatoire en 1840

Il est nommé Chef de musique au 3e régiment des Grenadiers le 3/5/1856 et chevalier de la Légion d'honneur le 19/6/1858. Il y exerce ses fonctions jusqu'en 1865, participant à la campagne d'Italie dont il reçoit la médaille commémorative.

Il est mort le 17/5/1895.

Photo Prévot (Paris)

 
 
 
Les musiciens portent comme signe distinctif les contre épaulettes écarlates (Grenadiers) ou jonquille (Voltigeurs) et des galons de fonctions sur le collet et les parements. Les musiciens des Grenadiers portent le colback, tandis que les Voltigeurs arborent le schako.
 

Musicien de Grenadiers
Photo Crémière (Paris)

Musicien de Grenadiers
Photo Crémière (Paris)

 

Musicien (4e classe) du 1er régiment de Grenadiers
Photo Lortet (Paris)

Elève musicien du 2em régiment de Voltigeurs
Photo Perichet (Paris)

 
 
La musique régimentaire sera supprimée en 1867.
 
 
En plus de la musique régimentaire, chaque compagnie possède deux tambours (puis un tambour et un clairon à partir de 1867), commandés par un tambour major. Ces tambours et clairons sont reconnaissables par leurs galons à losanges tricolores.
 


Tambour de Voltigeur de la Garde
Photo Laffont - Godillot

Clairon du 1er regiment de Voltigeurs
Photo Prévot (Paris)


 L'uniforme des tambours majors est décrit en 1854. En grande tenue, ils portent une tunique à jupe ornée de 5 boutonnières garnies d'un galon d'or, épaulettes à grosses trosades. Grade de sergent major, galons et parements identifiant la musique. Colback du modèle des tambours majors de la ligne orné d'une flamme, d'un plumet en plumes blanches de vautour accompagné de trois plumes d'autruche (écarlate pour les grenadiers, jonquille pour les voltigeurs), de deux tresses d'or ornées d'un gland de chaque côté et d'un cordon en natte enfilée d'or. Il portent un baudrier en buffle, orné d'un écusson porte baguette et de deux grenades. Ils portent la canne avec pomme et chaîne en argent.

 

Tambour Major des Grenadiers de la Garde
Photo Crémière (Paris)

 

Les régiments de grenadiers et voltigeurs ont aussi des fifres, choisis parmi les enfants de troupe

Retour menu