Jean Charles Maurice GREMION, né le 19/7/17 à St Maur

Photo

 

ESM 1837, sorti 79e sur 89 en 1839 comme sous lieutenant au 21 RI

Lieutenant en 1842

Capitaine en 1848. En Crimée du 16/6/54 au 4/12/55.

Nommé chef de bataillon au 98 RI le 6/4/55. Cité pour sa belle conduite les 13 et 14 avril 1855 (chev LH), puis de nouveau le 2/5/55 où il repousse une sortie ennemie avec son bataillon (Off LH). Le 8/5/55 à l'assaut de Malakov il est blessé d'une plaie contuse à la face au cou et à la main gauche par des éclats de pierre. Le 24/6/55 il est nommé au 1er régiment de voltigeurs de la Garde. Médaille de Crimée.

Nommé lieutenant colonel du 88e RI. En Italie du 30/4 au 4/08. Ordre militaire de Savoie, médaille d'Italie, Valeur militaire de Sardaigne. Passe au 2e régiment des grenadiers de la Garde en 1860.

Colonel en 1863 au 100e RI. Il demande à partir au Mexique, mais juste après avoir reçu sa nomination à la tête du régiment étranger en 1866, il refuse de partir pour ne pas être placé sous les ordres du général Jeanningros qu'il avait connu au 1er voltigeurs et avec lequel il a eu « les rapports les plus désagréables (pour ne pas dire plus) ». Comm LH 1868.

Guerre contre l'Allemagne. A la tête du 100 RI, fait les batailles de Borny, Gravelotte et St Privat. A la mort du général, il est nommé général de brigade commandant la 2em brigade de la 2em division du CA du Rhin. Prisonnier le 28 oct, il est intérné à Mayence jusqu'en avril 71. De retour en France, il commande une brigade de l'armée de Versailles et s'illustre dans les opérations contre Paris pour l'énergie qu'il déploie en enlevant la première barricade, la position du Trocadéro, le Palais de l'Elysée et le Palis de l'industrie. Il est proposé pour GO LH, mais ne l'obtient pas.

En 1873 il est nommé à la 23e brigade, puis prend successivement le commandement des 5e (1875) et 7e brigades (1876). Noté comme aimant rire et plaisanter, très apprécié de ses hommes, vieux célibataire vivant avec sa mère, un peu lourd les dernières années. Bon musicien aux goûts artistiques.

Mis en disponibilité en 1879, décédé en 1883.

retour menu