Paul Etienne LAMY, né à Ney (Jura), le 27/10/1828

Photo Franz Duschek (Bucarest )
Photo Moroge (Besançon)
 

Entré à l'ESM, il est nommé Sous lieutenant en 1849 au 56e RI.

A la création du 13e bataillon de chasseurs à pied, il y est promu Lieutenant et fait l'expédition de Kabylie en 1856 et 1857.

Il rentre en France comme Capitaine au 8e bataillon de chasseurs. En 1859, il est engagé lors de la campagne d'Italie et prend part aux batailles de Magenta et Solférino. dans la première bataille le bataillon défend héroïquement et pendnat six heures le pont de Buffalora. Lamy y est blessé au cours de la lutte.. Il est alors promu chevalier de la Légion d'Honneur.

Au printemps 1861, il est envoyé en Valachie pour participer à la mission militaire française chargée de conseiller l'armée de cette nouvelle principauté. En avril 1867, Lamy est nommé Chef de bataillon et prend la tête de la mission, tout en cumulant les fonctions d'instructeur d'infanterie, puis d'attaché militaire. La mission connaît cependant quelques difficultés à imposer ses methode et est supplantée par l'influence pruisienne dans le pays. Il est rappelé en France en janvier 1869 et nommé au 30e régiment d'infanterie.
Durant la guerre de 1870 il combat à Beaumont (le régiment perd 4 officiers et 400 hommes), puis à Sedan (où il a encore 15 officiers et 420 hommes hors de combat).

Après Sedan, Lamy est nommé Lieutenant Colonel au 2e régiment de Zouaves.

Colonel en 1877 au 32e régiment de ligne.

Il est nommé Général de brigader en 1883, il commande la 50e brigade d'infanterie à Lyon, puis il est nommé Général de division en 1888, il prend le commandement de la 21e division d'infanterie et il est nommé Commandeur de la Légion d'Honneur en 1890.

Il meurt en 1902.

retour menu