*

L'armée des Alpes (1897)

Les manoeuvres de Maurienne
Les officiers du 14e Corps d'armée après les manoeuvres - 1897

En Aout 1897, le Président felix Faure passe en revue l'armée des Alpes lors des manoeuvres organisées dans la Maurienne. A cette occasion, le général Zédé, commandant le 14e Corps d'armée et gouverneur militaire de Lyon est décoré Grand Officier de la légion d'Honneur.

A la fin de la manoeuvre, les officiers généraux et supérieurs du corps d'armée posent pour une magnifique photo qui a le mérite de réunir sur un seul cliché la fine fleur des troupes alpines françaises


Le 14e Corps d'Armée en 1897

Commandant le Corps d'armée...................................... 

Commandant la 27e division d'infanterie.....................

Commandant le 28e division d'infanterie....................

Commandant la brigade de Lyon................................

Commandant le 55e brigade (Annecy).......................

Commandant la 54e brigade (Gap)...............................

 

Général Zédé

Général Faure Biguet

Général Robillard 

Général Pédoya

Général Lallement

Général Legrand                                                                                                      

                                                                                 

Les chefs de bataillon de chasseurs alpins

11e bataillon.................................................. 

12e bataillon.................................................

13e bataillon.................................................

14e bataillon.................................................

22e bataillon.................................................

28e bataillon.................................................

30e bataillon.................................................

 

Commandant Schmitz 

Commandant Pouradier Duteil

Commandant Outhier

Commandant Baret

Commandant Mugnier

Commandant Thomas de la Pintière   

Commandant Massiet du Biest               

                                                                         



Cliquez sur l'image

Général Zédé

Né le 20/2/1837 à Paris, Charles Jules Zédé a une longue carrière distinguée : ancien de Saint Cyr, il a servi au Mexique et s'est illustré en 1870 comme capitaine en étant blessé lors de la défense de Saint Privat, puis lors du siège de Metz où il a reçu la croix de la légion d'honneur.
Evadé de Metz, il a rejoint les armées du Nord et, nommé chef de bataillon, il s'est distingué encore lors de la bataille d'Amiens.

Nommé général de brigade en 1887, il a commandé la brigade de Lyon, début d'un important travail réalisé dans les Alpes, qu'il a poursuivi lorsqu'il a commandé le 14e corps d'armée des Alpes (1896 à 1901).

Officier reconnu, il a aussi été membre des comités d'infanterie et d'état major et a été membre du Conseil Supérieur de la Guerre, la plus haute instance militaire de l'époque, entre 1899 et 1901, date de sa retraite.

 

Général Robilliard

.

Officier général, il a été gouverneur adjoint de Nice, puis directeur de l'infanterie au ministere de la guerre (1893-1894).

Après sa nomination comme général de division, il commande la 28e division d'infanterie des Alpes entre 1895 et 1898.

Il vient d'être décoré comme commandeur de la Légion d'Honneur

 

 

 

 

 

Général Faure Biguet

Paul Vincent Faure Biguet est né à Crest (Drôme) le 19/10/1828

Ce Saint Cyrien a servi en 1870 dans l'armée du siège de Paris. Il s'y est distingué une première fois au combat de la Malmaison (21/10/1870) où il a pris le chateau de Buzenval à la tête d'une colonne de francs tireurs, puis de nouveau à Champigny, ce qui lui a valu d'être promu chef de bataillon en janvier 1871.

Comme colonel, il a commandé le 4e régiment de zouaves.

Il commande la 27e division d'infanterie depuis sa nomination comme général de division  en septembre 1895.

Il continuera sa brillante carrière comme général commandant le 16e corps d'armée, puis il sera Gouverneur militaire de Paris entre 1902 et 1904.

 

Legrand

 

Ce général a commandé le 122e régiment d'infanterie (1887-1891), puis la 57e brigade alpine entre 1892 et 1897.

Alors qu'il est proche de la retraite, il est nommé commandeur de la Légion d'Honneur à la suite de ces manoeuvres dans les Alpes.

 

 

 

 


Cliquez sur l'image

Marie François Lallement

 

Né le 27/2/1839 à Paris.

Il a commandé le 25e bataillon de chasseurs à pied entre 1881 et 1885, puis le 140e régiment d'infaterie à Grenoble entre 1889 et 1893.

Il commande des brigades alpines entre 1894 et 1900

Il finit sa carrière comme commandant du 4e corps d'armée entre 1902 et 1904.

 
Cliquez sur l'image

Edouard Auguste de Verdiere

Le général de Verdière sort de l'ancien corps d'état major. Il est né à Lons le Saunier le 26/11/1829. Il a longtemps été aide de camp du général Fleury, personnalité du second empire. Il a fait la campagne d'Italie comme capitaine et y a reçu la croix de la légion d'honneur.
En juillet 70, la guerre le trouve en Russie, attaché militaire à Saint Petersbourg. Revenu au pays, il va combattre dans les armées de province au 20e corps et il se distingue à Beaune la Rolande et à Villersexel.

Officier d'état major consommé, il a servi 9 ans (1880-1889) comme chef d'état major du 4e corps d'armée.

Général de division en 1890, il a commandé les 7e et 8e divisions d'infanterie et a été membre du comité d'état major entre 1889 et 1893, avant d'en prendre la présidence en 1894.

En 1896, il est déjà au cadre de réserve, ce qui ne l'empêche pas d'avoir été invité pour participer à ces manoeuvres.

 
Cliquez sur l'image

Jean César Graziani

Officer subalterne (capitaine) sur la photo, Graziani est officier d'ordonnance du général Robilliard.

Né le 15/11/1859 à Bastia, son père a été tué comme colonel en 1870. Saint Cyrien en 1880 et bréveté d'état major en 1887, après sa promotion comme Chef de bataillon en octobre 1899, il commande le 22e bataillon de chasseurs.

Membre du Comité d'état major, il est directeur de l'infanterie au Minsitere de la guerre en 1912, puis de 1913 à 1915, il est chef de l'état major général à Paris.
A partir de 1917, il exerce des commandements au front à la tête de la 28e DI, puis du 17e Corps d'armée. En mars 1918, il commande les troupes française envoyées en Italie, puis la XIIe armée italienne où sont versés les contingents français et il s'illustre dans les offensives de 1918. Il sert à la fin de la guerre en Roumanie et en Hongrie.
Il termine sa carrière membre du Conseil Supérieur de la Guerre, commandant du 18e corps d'armée et Grand Officier de la Légion d'Honneur..

Un officier général non identifié

Cet élégant général de brigade, officier de la légion d'honneur, n'est pas identifié. Il devrait s'agir probablement du général Pédoya, Bruneau ou Bonnet.

 


Les officiers alpins

Les autres officiers de la photos sont les suivants :

 

Augustin Achille Schmitz
-
Commandant du 11e bataillon de chasseurs alpins

 

Né le 4/12/1852, à Oloron sainte marie, il a fait Saint Cyr entre 1870 et 1872.

Brévété d'état major, il est promu Chef de bataillon le 9/4/92

Il commande le 11e BCA entre 1894 et 1897.

A sa promotion comme Lieutenant Colonel, il part en Algérie comme chef d'état major de la division d'Oran.

Il est retraité en 1906 alors qu'il était colonel du 50e régiment d'infanterie, officier de la Légion d'Honneur.

 

 
Cliquez sur l'image

Paul Pouradier Duteil
-
Chef de bataillon au 12e bataillon de chasseurs alpins

 

Né le 11/12/1854, ce brillant officier (il est sorti bien classé de saint Cyr et de l'école d'état major) a fait une carrière dans les chasseurs à pied et notamment dans les bataillons alpins.

Chef de bataillon le 1/11/91, il a servi au 157e RI avant de commander le 12e bataillon de chasseurs alpins en 1893.

Une brillante carrière s'ouvre devant lui, et il sera colonel du 2e régiment de zouaves, puis sous chef de l'état major de l'armée.

En 1914, il occupe le poste prestigieux de gouverneur militaire de Lyon, commandant le 14e Corps d'armée des Alpes. Envoyé dans les Vosges au début aout 1914, ses médiocres prestations font qu'il figure parmi les généraux limogés du début de la guerre.

Sa carrière militaire active s'arrête à cette date, car, en dépit de nombreuses demandes, témoignages et plaintes contre une mesure qu'il trouve inique, il ne reprendra plus de commandement actif.

 
Cliquez sur l'image

Georges Jules Maxime Outhier
-
Chef de bataillon du 13e bataillon de chasseurs alpins

 

Né le 12/11/1849 à Lons le Saunier, c'est un Saint Cyrien de la promotion 1869-1870, c'est aussi un officier breveté d'état major.

Chef de bataillon depuis le 6/5/1889, il commande le 13e bataillon alpin entre 1892 et 1900.

De 1904 à 1909, il est chef de l'état major du 14e corps d'armée de Lyon, avant de commander la 16e division comme Général de division de 1910 à 1914.

Il prend se retraite juste avant le début de la guerre de 14.

 
Cliquez sur l'image

Joseph louis Alphonse Baret
-
Commandant le 14e bataillon alpin

 

Né le 10/7/1852 à Domène dans l'Isere, Baret est un Saint Cyrien de la promotion de la revanche (70-72) et il est breveté d'état major.

Il a été nommé chef de bataillon le 11/10/1892 et commande sur la photo le 14e bataillon alpin. Promu Lieutenant colonel en 1900, il sera nommé au 99e régiment d'infanterie de Gap, il en prendra le commandement en 1905.

La guerre de 14 le trouvera général de division, à la tête de la 27e division d'infanterie.

Il profite du limogeage de Pouradier Duteil, commandant le 14e corps d'armée pour prendre sa place fin aout 14 et il conservera ce commandement jusqu'en septembre 1916.

Il finit sa carrière comme Grand Officier de la Légion d'Honneur. Il est mort en aout 1920.

 

Jules Anne Léon Mugnier
-
Commandant le 22e bataillon alpin

 

Né le 18-3-1854 à Avignon, c'est un Saint Cyrien de la promotion du Shah (72-74).

Promu chef de bataillon le 29/12/1892, il commande le 22e bataillon alpin entre 1895 et 1900.

Promu Lieutenant colonel en 1900, il servira au 99e régiment d'infanterie, avec Baret, avant de prendre sa retraite comme officier de la Légion d'Honneur.


Cliquez sur l'image 

Paul Thomas de la Pintière
-
Commandant le 28e bataillon de chasseurs alpins

 

Né le 2/9/1850 à  Montmorillon, Paul Thomas de la Pintière gagne son galon de sous lieutenant durant la guerre de 1870.

Il a fait toute sa carrière aux chasseurs à pied, nommé capitaine en 1881, puis chef de bataillon en octobre 1892.

Il commande le 28e bataillon alpin de 1894 à 1906, avant sa nomination comme colonel du 123e régiment d'infanterie en 1906, grade dans lequel il prend sa retraite  en 1910.

 

Alfred Louis Marie Massiet du Biest
-
Commandant le 30e bataillon de chasseurs alpins.

 

Né à Hazebrouk le 15/12/1851, c'est un saint Cyrien de la promotion de la Revanche, comme Baret. Il est aussi breveté.

Cet officier a fait une brillante carrière dans les chasseurs à pied et les troupes alpines.

Il a commandé le 14e bataillon de chasseurs entre 1889 et 1894, puis il a été désigné pour commander le 40e bataillon de chasseurs mis sur pied pour la campagne de Madagascar.

Revenu en France, lieutenant colonel, il a brièvement commandé le 30e bataillon de chasseurs (ici sur la photo), avant comme colonel de prendre successivement le commandement du 157e régiment d'infanterie alpine et du 97e RI de Chambéry.

Promu général de brigade, il va commander les brigades d'infanterie des Alpes.

Général de division en 1911, il commande la 3e division coloniale jusqu'à sa mort en 1912, commandeur de la Légion d'Honneur.

 
 

Retour page groupe