Les troupes coloniales de la République (2)

Règlement de 1893

Le dolman des officiers est abandonné au profit de la tunique noire du modèle général des troupes à pied. En 1904, l'ancre est rétablie sur le képi.

Photo Blanc (Paris)

Capitaine Freystatter
Photo Gerschel (Paris)

Photo Mas (Cherbourg)

 

 


Le 21e régiment colonial (cliquer)

Aux colonies...

Avec la conquête du Tonkin, un casque colonial est mis en service d'abord en 1877. Un nouveau reglement en 1886 le modifie légèrement en réduisant l'échancrure des côtés.

 Photo Yu Hing Tchon (Hanoï)

 Photo Yut Sin (Haiphong)

 

La tenue va aussi évoluer, avec en 1883 l'introduction d'un dolman de flanelle en tissu bleu foncé, galons fer de lance en tresses plates dorées et trefles d'épaules. Il est orné de 7 brandebourgs en tresse plate noire de 12mm de largeur.

 Photo Salin (Saïgon)

 

En 1895 une tenue blanche est introduite. Elle se compose d'un pantalon et d'un paletot, fermant par 6 boutons, avec brides et pattes de collet bleu foncé.

 Photo Lai Phong (Haiphong)

 Photo Lambert (Boulogne)

 

Artillerie coloniale

Photo Leenaerts (Toulon)

Photo Delphin (Rochefort)

 

Photo Sébire (Lorient)

Les corps spéciaux

Officiers du corps de santé des troupes coloniales

Charles Ziegler
Photo Grémion (Rochefort/mer)

Medecin Emily
Photo Gaubert

 

 

Poursuivre avec les troupes indigènes

Navigateur rapide