Henry Léon WILLETTE, né le 16/4/22 à Bastia

 
 
Fils d'un directeur des subsitances militaires en poste en Corse, il rentre à l'ESM en 1841 et en sort 11e sur 113.
 
Sous lieutenant en 10/43, il entre au 3e chasseurs à cheval (aidé par sa grande taille, 182 cm). En 1844 il passe au 20e RI, puis entre à l'école d'état major d'où il sort en 1848 24e sur 26.
 
Lieutenant en 5/48, il est affecté au 9e cuirassiers, comme aide de camp du général Desperais de Neuilly.
 
Capitaine en 5/52, il est nommé en novembre à l'EM de la 2e division militaire. En mars 1853 il est aide de camp du général Bisson. En jullet 1854, il passe à l'EM de la 19e Division militaire, puis de la 9e après sa nomination de capitaine en premier.
 
Le 6/4/58 il est nommé aide de camp du général Bazaine, qu'il ne va désormais plus quitter. il le suit en Itale (4/59-5/60) où il reçoit la légion d'honneur pour sa belle conduite à Marignan, la valeur militaire de Sardaigne et la médaille d'Italie. Il le suit ensuite au Mexique (24/8/62-4/5/67) où il est cité au combat de San Lorenzo, devant Puébla (8/5/63 ; Off LH). Il est aussi nommé officier de l'ordre de la Guadalupe.
 
Chef d'escadron en 12/64. Durant la guerre contre l'Allemagne, il effectue toute la campagne auprès de son chef et est fait prisonnier en 10/70, Bazaine a juste le temps de le nommer provisiorement lieutenant colonel avant la réddition de la Place.
 
Après la Guerre, il n'abandonne pas son chef qui est traduit devant le Conseil de Guerre et il est maintenu comme son aide de camp. Il est cependant mis en disponibilité en décembre 1873.
 
En 1874, il se rend complice de l'évasion du Maréchal et il est condamné par le tribunal de Grasse à 6 mois de prisons qu'il effectue à Toulon. A sa sortie de prison, il est mis à la retraite.
 
En avril 1882, il est admis aux Invalides où il décè_de le 23/7/1892.

retour menu