LES CARABINIERS


Photo Laffont - Godillot

 

A compter de 1853, les Carabiniers portent le casque à chenille et, en grande tenue, la culotte blanche et les bottes, ainsi que l'habit bleu céleste qui était porté depuis 1825.  Les carabiniers portent aussi la cuirasse ornée du soleil.

 


Carabinier en grande tenue
Photo Blaise (Tours)


Les officiers portent en grande tenue, la cuirasse, la tunique bleue, avec les gants crespin, le pantalon blanc et les bottes montantes.

Photo Yvon (Vendome)

En tenue de ville, le pantalon d'ordonnance est garance et la cuirasse n'est pas portée. La tenue des carabiniers est modifiée en 1860 par l'adoption de la tunique doublée garance.

Officiers du 2e régiment de Carabiniers, 1865

1er rang (assis) : Medecin Jammes (1824-1871), Capitaine instructeur Vidal (1822-1866), Capitaine Beyne (1826-1879)

2e rang : Sous Lieutenants de Gapany (1832-1897), Kopff (1830-1895), Médecin Dujardin, Lieutenants Gin (1828-1900), Duval (1833-1882)

 

En petite tenue, trois couvre chefs sont adoptés : le képi, le chapeau et le bonnet de police.

Sous lieutenant avec le chapeau
Photo Yvon (Vendome)

Sous Lieutenant avec le képi
Photo Yvon (Vendome)

Sous Lieutenant avec bonnet de police
Photo Yvon (Vendome)

 

Le 1/1/1866, les deux régiments de carabiniers sont fusionnés en un régiment unique qui fait partie de la Garde Impériale.

 

L'historique des régiments des carabiniers

Retour