Le corps d'occupation en Italie (1863)

Les officiers du corps d'armée d'occupation de Rome - 1863

L'armée française déploie un corps d'occupation à Rome pour protéger les possessions du Pape. Ces troupes sont présentes de 1849 à 1870, sous diverses appellations (corps d'armée d'occupation, division d'occupation...).

En 1863, le corps d'occupation est réduit à une seule division de trois brigade et un régiment de cavalerie (4e régiment de hussards). C'est le général de Montebello qui commande les troupes. Il est photographié ici à Rome, entouré de ses officers d'état major en grande tenue. 


L'état major du Corps d'armée

Commandant la division........................................... 

Chef d'état major........................................................

Membres de l'état major..............................................

                                            ...........................................

                                            ..........................................

Aides de camp du Gl de Montebello.......................

                                           ............................................

Officier d'ordonnance du Gl de Montebello...........

Chef du service de santé...........................................

 

Général de Montebello

Colonel Pissis

Chef d'escadron de la Haye

Chef d'escadron Sumpt

Capitaine Dumas

Commandant Nugues             

Capitaine de Villermont             

Lieutenant Beugnot

Médecin Leroy                                                                                                       

                                                                                 

Les autres officiers

Commandant le Grégeois........................................... 

Officier de marine.......................................................

 

Lieutenant de Vaisseau de Sénale

Lieutenant de Vaisseau Montebello

                                                                                 


 
Cliquez sur l'image

Gustave Olivier Comte Lannes de Montebello

Né le 4/12/1804, c'est le fils cadet du maréchal de France.
Il fait une brillante carrière sous le Second Empire. Général de division le 28/12/1855, il était aide de camp de l'empereur avant d'être nommé à la tête du corps d'armée d'occupation de Rome. A son retour de Rome, il prendra le commandement de la division de cavalerie de la Garde Impériale. Nommé sénateur en 1867.
Dans ses mémoires, le général du Barail se souviendra :"On sait que mes rapports avec le général de Montebello n'ont jamais été tendres ; ils ne s'améliorèrent point dans la Garde. Le nom illustre qu'il portait et dont il était justement fier, sa position d'aide de camp de l'Empereur, les commandements importants qu'il avait exercés, avaient développé chez lui des attitudes hautaines. Il prit pour de la raideur déplaisante ma réserve et mon peu de gout pour le monde et nos relations se  réduisirent à des rapports de service qu'il ne sut pas rendre agréables, mais que je sus toujours conserver corrects".
Il est décédé le 29/8/1875

Charles Victor Pissis
-
Chef d'état major du corps d'armée d'occupation de Rome

Charles Pissis est né en 1806. Il est issu du corps des ingénieurs géographes. Officier supérieur depuis 1844, il est à l'état major de l'armée en Algérie à la proclamation du Second Empire.
Colonel en mars 1855, il exerce plusieurs fonctions de chef d'état major de divisions d'infanterie, notamment pendant la campagne d'Italie, avant d'être nommé chef de l'état major du Corps d'armée d'occupation à Rome.

Nommé général de brigade le 13/8/1863, il commande la subdivision de la Loire inférieure, puis celle de Toulon.

Au cadre de réserve en 1868, il ne participe pas à la guerre de 70.

Il meurt en 1872

 


Cliquez sur l'image

Louis Joseph Sumpt
-
Commandant d'état major
.

Louis Joseph Sumpt est né le 13 novembre 1816 à Nancy. Après avoir fait Saint Cyr en 1837 (promotion de Constantine), il entre à l'école d'état major en 1840. Il fait la guerre de Crimée à l'état major du général Herbillon.
Nommé chef d'escadron le 27/3/1856, il sera présent à l'état major du corps d'occupation de Rome de 1859 à 1865, y prenant finalement les fonctions de chef d'état major.
En 1870, il est chef d'état major d'une division d'infanterie du 7e corps d'armée. A la bataille de Froeschwiller, il a les deux mains emportées par un obus et est fait prisonnier. Il est nommé général de brigade en septembre 1871.
Il finit sa carrière comme commandant de la légion d'honneur, commandant l'hôtel des Invalides jusqu'à sa mort en 1891.

Philippe Ernest de Lahaye

Né en 1819, il fait l'école d'état major en 1843.

Chef d'escadron le 27/5/1859, il est aide de camp du général Uhrich durant la campagne d'Italie.

Il meurt comme lieutenant colonel le 28/12/1873.

.


Cliquez sur l'image

Pierre Henri Esprit Floridor Dumas.

Né le 1er juin 1829 à Montauban, Dumas a fait l'école de Saint Cyr (1851) et l'école d'état major en 1854.

Il est capitaine depuis aout 1857 et restera dans ce grade dix sept ans, jusqu'en 1874, date de sa nomination comme chef de bataillon à l'état major de la Place de Paris.
Fatigué par une carrière qui s'eternise, il passe dans l'armée territoriale et est nommé lieutenant colonel en juin 1881, au 71e régiment d'infanterie territoriale.

Il meurt en 1901, officier de la Légion d'Honneur.

Saint Cyr Louis Nugues

Fils d'un lieutenant général, Pair de France, le baron Nugues est né le 3 octobre 1819 à Romans. Sorti de l'école d'état major en 1844, il est chef d'escadron depuis mars 1861. Il est longtemps attaché au général de Montebello dont il est aide de camp pendant une dizaine d'années.
Lors de la visite du Sultan Turc en 1867, le général du Barail raconte que celui ci demanda qu'un officier français soit attaché à son fils pour l'éduquer :"On prit la chose très au sérieux et l'on désigna l'officier désigné à ces hautes fonctions. C'était l'aide de camp du général Montebello, le commandant Saint Cyr Nugues. On ne pouvait d'ailleurs mieux choisir, le commandant était sorti avec le numéro 1 de l'école d'état major, c'était un officier hors ligne, très instruit, très appliqué et d'une haute moralité. Il fit ses préparatifs de départ et commença à mûrir tout un plan d'éducation impériale. En quittant la France le Sultan ne l'emmena point, mais lui promit de le faire venir dès qu'il aurait reglé certaines questions d'intérieur. Puis le temps passa et un beau jour on apprit que le Grand Seigneur trouvait son fils encore trop jeune pour le confier à un officier. Le commandant Nugues resta le bec dans l'eau. On le dédommagea en le nommant lieutenant colonel.
N
ommé colonel le 3/8/1869, Nugues fait la guerre de 1870 à l'état major du Maréchal Bazaine. Après le désastre, il participe à la réorganisation de l'armée française comme chef du 2e bureau de l'état major, puis général de brigade (le 30/12/1875), il contribue à la création de l'école supérieure de guerre. Il décède en 1900, commandeur de la légion d'honneur.

Alfred Henri Hubert Hennequin de Villermont

Marquis de Villermont, il est né le 7/5/1826, élève de Polytechnique, il est sorti de l'école d'état major en 1851.

Il fait la campagne de Crimée comme aide de cam du général de Failly et est grièvement blessé le 31/8/1855 par un éclat d'obut à la tête. Affecté en Algérie, il est aide de camp du général Yusuf, avant d'être nommé à ce poste auprès du général de Montebello.
En 1870, il prend part à la guerre, est fait prisonnier et contribue à le repression de la Commune.

Il finit sa carrière comme lieutenant colonel et sera retraité dans ce grade le 3/04/1876, avant de rejoindre la Cour des Comptes


Cliquez sur l'image

Jules Abel Marie Leroy

 

 

Docteur en Médecine, Jules Leroy est Médecin principal de 2e cl depuis mars 1863.

Il est nommé Médecin principal de 1ere classe le 18/8/1868 et exerce à l'hôpital StMartin à Paris.

En 1870, il est médecin chef de l'armée de Mac Mahon, mais il décède à Strasbourg avant le début des opérations.

 

 

 
Cliquez sur l'image

Auguste Jacques Arthur Beugnot

Né le 18/01/1839 à Paris. Après avoir fait Saint Cyr (promotion de l'Indoustan 1857-1859), Auguste Beugnot est nommé sous lieutenant au 29e RI en octobre 1859 et rejoint son régiment qui fait partie du Corps d'occupation à Rome. C'est là bas qu'il est choisi par le général de Montebello pour être son officier d'ordonnance. Il est nommé lieutenant en janvier 1863, puis capitaine en aout 1869, il démissionne juste avant la guerre de 70.

Durant la guerre de 70, il reprend du service comme lieutenant colonel du 6e régiment des la Garde mobile de la Seine. En octobre 1870, il quitte le bataillon, suite à l'élection des officiers et prend du service comme capitaine au 37e régiment de marche (137e RI) et est nommé officier d'ordonnance du général le Flô. Il participe au siège de Paris. Durant la Commune de Paris, Beugnot échappe de peu à l'execution par les Communards durant l'épisode de l'exécution des généraux Lecomte et Clément Thomas. Il sera nommé chevalier de la légion d'honneur.

Passé au 120e RI après la guerre. En juillet 1875, il passe dans l'armée territoriale et est nommé Lieutenant Colonel du 8e régiment d'infanterie territoriale. Il est décédé en 1902, commandeur de la Légion d'Honneur.

 


Les autres officiers


Napoléon Camille Charles Jean Lannes de Montebello.

Cet officier de marine camouflé au second plan est né le 30/10/1835. Il est lieutenant de vaisseau.

C'est le petit fils du maréchal Lannes, neveu du général commandant le Corps d'Armée de Rome qui l'a pris comme officier attaché à son état major. Son père, Napoléon Lannes, Duc de Montebello, fils ainé du maréchal de France, lui même Pair de France est ambassadeur et sera ministre de la marine.

Avec une ascendance aussi prestigieuse, il n'est pas étonnant qu'il quitte le service actif. En effet, il démissionera de la marine en décembre 1866.

A la mort de son père le 18/7/1874, il héritera du titre de Duc de Montebello, mais pour peu de temps puisqu'il décède le 30/11/1876, laissant à son fils posthume l'héritage du titre.

Lieutenant de Vaisseaux de Sénale

.

 


Retour page état major
Retour page des groupes