DAGUERREOTYPES

Ce premier procédé photographique est inventé par Daguerre et présenté à l'académie des sciences le 7 janvier 1839.

Il utilise une plaque de cuivre argentée (ou d'argent poli), sensibilisée par la vapeur de paillettes d'iodes. La durée d'exposition variait de 10 à 60 minutes (selon la lumière ambiante) ce qui interdisait tout mouvement du sujet. L'image était révélée par suspension de la plaque dans une boîte à mercure chauffé, avant son lavage à l'eau. Ce procédé donnait des résultats remarquables par le netteté des détails enregistrés et la variété des tons et des nuances.

Chaque image était un speciment unique et se caractérisait par une inversion latérale systématique, faisant apparaitre les alliances à la main droite et les décorations militaires du mauvais côté. Aussi le photographe demandait à son client de changer la position de son alliance ou de sa décoration, pour la faire apparaître du bon côté sur l'image.

Afin de rendre un peu de couleur au sujet, certains photographes proposaient de colorier les images à la main. Les sujets militaires sont ainsi souvent enrichis par la couleur sur les objets les plus notables de l'image : médaille, boutons de l'uniformes, galons... Les visages étaient aussi très souvent coloriés.

 


Cavalerie

Chasseurs à Cheval

vers 1850

 

 

 


 
Hussard - Vers 1855

 

 
Maréchal des Logis de Chasseur à cheval
Vers 1855

 


Alexis L'Hotte
Lieutenant aux Guides d'état major
Daguerréotype de 1849

 


Henry de Carayon Latour
Sous Lieutenant de Spahis
Daguerréotype 1847


 Infanterie

 

Ce sergent d'infanterie est un vieux briscard.

Il fait partie de la compagnie des grenadiers de son régiment.

Il est décoré de la légion d'honneur et porte trois chevrons d'ancienneté sur sa manche, ce qui témoigne d'une longue carrière.

Ce daguerréotype, pris vers 1853-1854 offre des détails exceptionnels, comme les rides sur le visage ou les marques sur les mains.

 

 

 

 

Capitaine d'infanterie.

Il est décoré de la légion d'honneur

Ce daguerréotype a été pris vers 1854-1856, compte tenu de l'uniforme porté

Antoine Blanchard

Lieutenant Colonel du 51e RI 

 

Daguerréotype - 1848

 

 


Daguerréotype Lamiche

 

Antoine Rivenc (1817-1866)
Sous Lieutenant au 25e régiment d'infanterie légère.
Daguerréotype - 1849

 

 


Capitaine Aimable Joseph Ardiet, né le 10/1/1810 à Froide Fontaine (Jura)
Capitaine Adjudant Major du 10e régiment d'infanterie.
1853


Charles Deleuze
Capitaine au 10e bataillon de chasseurs à pied (entre 1845 et 1850)
Daguerréotype Vaillat

 

Colonel d'infanterie
Commandeur de la Légion d'Honneur

 

 


 Artillerie


Maréchal des logis du 8e régiment d'artillerie à cheval
Photographié à Alger le 1e mai 1850

 


Marine

 

 

 

Victor Armand Casimir Marie de Kersauzon de Pennendraff


Né le 4 novembre 1809 à Plourin - Décédé le 23 avril 1871 à Brest (Finistère)

Entre dans la Marine en 1824, Aspirant le 20 septembre 1826, Enseigne de vaisseau le 31 décembre 1830, Lieutenant de vaisseau le 10 avril 1837.
Capitaine de frégate le 21 octobre 1850. Capitaine de vaisseau le 11 juillet 1860, directeur des mouvements du port de Brest.

Il a pris part aux campagnes d'Alger en 1830, au blocus du Mexique en 1839, et à la guerre de Crimée. Il finit sa carrière Commandeur de la Légion d'Honneur.

Nommé, en 1851, membre de l'Assemblée législative par le département du Finistere.
Monarchiste conservateur, il fut arrêté lors du coup d'État de 1851 et enfermé à Vincennes.
Réélu député du Finistere en 1871. Mort en fonction.

Daguerréotype Ollivier - 1847

 

 


Daguerréotype Sabatier Blot (vers 1848)

 

 


Gendarme

 

 


Daguerréotype Glenisson


Corps de santé


Daguerréotype Desmonts (Marseille)

Retour

Navigateur rapide