Le 1e bataillon de chasseurs à pied

-

 Historique sous le IInd Empire et la République

 

Le 1er bataillon de chasseurs est créé en 1840 et rejoint bientôt l'Algérie où il est engagé dans les prises de Médéah et de Milianah et se distingue à l'enlèvement du col de Teniah (15/6/1840) et au combt du bois de Olliviers. Le bataillon participe ensuite au siège de Rome (1849), avant de retourner en Algérie (Kabylie, frontière de Tunisie, prise de Laghouat.
Le bataillon est en Crimée entre 1854 et 1856 : bataille de l'Alma, siège de Sébastopol, prise de Malakoff où il a 50 tués et 211 blessés. Entre 1862 et 1864, il est au Mexique. Envoyé avec les premières troupes, il est engagé dans les deux sièges de Puébla et fait campagne à l'intérieur du pays contre la guerilla. En 1870 le 1er bataillon de chasseurs est engagé en Alsace et a 150 hommes hors de combat à Freschwiller, avant de capituler à Sedan.


    Charles Henri Ferdinand Perrignon de Troyes

Né le 1/5/35 à Morey (Haute Saone), il s'engage comme chasseur au 1er bataillon de chasseurs en septembre 1853. Il passe successivement caporal (4/54), sergent (3/56), sergent fourier (2/57), puis sergent major (5/58).

Nommé adjudant en mars 1861, il part au Mexique le 28/2/62 lors de l'envoi du premier corps expéditionnaire. Il participe aux combats des Combres (27/4/62), à la première attaque de Puebla (5/5/62) qui se traduit par un échec, puis à la défense d'Orizaba (17/5/62).

Promu Sous lieutenant en mai 1862, il fait le second au siège de Puebla (14/4/63), celui-ci conclu victorieusement, entre à Mexico (le 14/6/63) et participe au combat de Villa Nueva (13/5/64). Pour ses actions, il est nommé chevalier de la légion d'honneur et de l'ordre de Notre Dame de la Guadalupe.

C'est revenu en France (le 14/12/64) qu'il est pris en photo par Mulnier à Paris, arborant fièrement ses décorations.

Nommé Lieutenant en juillet 67, il passe au 4e bataillon de chasseurs avec qui il va se distinguer en 1870. Le reste de sa carrière est décrite sur une page spéciale qui lui est consacrée.

Photo Mulnier (Paris)

   

    


    

    Antoine Alphonse Couturier

Né le 8/10/1846 à Macon. Elève de Saint Cyr, il est promu Sous lieutenant en octobre 1866 au 55e régiment d'infanterie.

Durant la guerre de 1870, il participe aux affaires de Sarrebruck, Spickeren, Rezonville, Saint Privat, Noisseville. Durant le siège de Metz, il est attaché à la section d’éclaireurs volontaires du 55e RI. Promu Lieutenant Lieutenant le 21/8/1870. Après la chute de Metz, il est envoyé en captivité à Coblentz.

Capitaine le 13/5/1873 au 40e RI, détaché à l’ESG en décembre 1876. Revient comme adjudant major au 40e RI le 4/11/1879.

Nommé major au 152e RI le 8/9/1887, il est promu Chevalier de la Légion d'Honneur le 8/7/1889. Comme Chef de bataillon, il rejoint l’EM de la place d’Epinal, jusqu’au 8/7/1890 où il est nommé à la tête du 1er bataillon de chasseurs à pied.

Lieutenant Colonel le 24/12/1894 au 56e RI

Colonel le 15/7/1899 au 137e RI

Le 29/12/1903, il est promu général de brigade et nommé adjoint au gouverneur de Toul, puis en septembre 1904 à la tête de la 80e brigade d’infanterie. Officier de la LH le 27/12/1904.

Le 23/8/1907, il est mis à la tête de la 40e division d’infanterie et est promu général de division le 19/6/1908.

Mis en disponibilité en 1911, promu Commandeur de la Légion d’Honneur. Il est mort en 1933.

Photo Laveuve (Verdun)


Les commandants du 1er bataillon

  • de Ladmirault (1840-1841)
  • Mayran (1841-1844)
  • de Lostanges (1844-1847)
  • de Marolles (1847-1859)
  • de Sainte Marie (1849-1851)
  • Decaen (1851-1853)
  • Tristan Legros (1853-1854)
  • Aymard (1854-1855)
  • Gambier (1855-1859)
  • Mangin (1859-1862)
  • de Courcy (1862-1864)
  • Fournes (1864-1868)
  • Bureau (1868-1870) +
  • Pichon (1870-1877)
  • Mignot (1877-1879)
  • Dugenne (1879-1882)
  • Tournier (1882-1887)
  • de Lacroix (1887-1890)
  • Couturier (1890-1894)
  • de Villaret (1894-1898)
  • Driant (1898-1905)
  •  

    Retour